Mandriva Linux 2008 Spring : le test Envoyer

ImageSortie le 9 avril 2008, voici la dernière mouture de Mandriva Linux, la 2008.1.

Six mois après Mandriva 2008, elle apporte son lot de nouveautés.

 Au menu :

  • KDE 3.5, GNOME 2.22 et KDE 4
  • Améliorations d'RPMdrake, le gestionnaire de logiciels pour l'installation de paquets.
  • Apparition d'un module de contrôle parental.
  • Elisa, un nouveau centre multimédia.
  • Cohérence, un puissant logiciel permettant de partager des fichiers avec une console, un media center ou un autre ordinateur.
  • Support des téléphones et smartphones pour une synchronisation avec les environnements KDE et GNOME.
  • Nouveau thème graphique avec un fond d'écran qui s'adapte en fonction de l'heure de la journée.

 

Comme toujours, je lance l'installation sur mon Acer Aspire 7720G, c'est parti :

 

Installation Mandriva Linux Spring 2008

 

Installation Mandriva Spring 2008

 

L'installation se fait en 10 minutes tout au plus. Cette procédure qui a longtemps été la bête noire des systèmes Linux est désormais totalement maîtrisée. En 20 minutes montre en main le système fraîchement installé est pleinement opérationnel. Premier démarrage, le bureau est toujours aussi léché. Très propre et très rassurant à mon goût, il devrait mettre les novices en confiance.  Je me lance alors dans les tests de routine.

 

Multimédia -> Son : ma carte son est bien détectée. Le système est donc à même de lire des fichiers mp3 dans la foulée, Mandriva étant nativement équipée des codecs sons nécessaires. Je lance Rhythmbox pour m'en assurer, c'est tout bon.

Multimédia -> Son -> iPod : possesseur d'un iPod classic 80Go, je le branche pour voir ce que cela donne. Il est bien reconnu et fonctionne out-of-the-box. Il est donc possible de transférer de la musique depuis et vers son iPod en toute simplicité.

 

iPod, Mandriva Spring 2008

 

Multimédia - > Vidéo : comme pour chaque test de distribution, je lance une vidéo pour voir comment le système réagit. Mandriva 2008 Spring me propose alors d'installer les codecs nécessaires à la lecture de ce fichier.

 

Mandriva 2008 spring, vidéo codec

 

Et après l'installation des codecs nécessaires, tout va bien, je suis en mesure de regarder un film. L'installation aisée des codecs vidéo aura pris moins de deux minutes. Et voilà le travail :

 

Vidéo, Mandriva Linux 2008 Spring

 

Internet -> Réseau sans fil : ma carte wifi est bien prise en charge, mais j'ai dû trifouiller un peu avant que le tout soit pleinement fonctionnel. C'est étonnant, mais j'ai toujours un peu de mal avec ce gestionnaire de réseau de chez Mandriva. Peut-être ai-je trop l'habitude de network-manager sous Ubuntu, allez savoir...

Internet -> Navigateur : Firefox fait office de navigateur par défaut. Rien à dire, sur ce très bon navigateur. Ceux qui cherchent un navigateur plus léger peuvent installer Galeon par le biais du centre de contrôle.

Administration : L'administration est depuis toujours un des points forts des distributions Mandriva. Tout est regroupé dans le "Centre de Contrôle" par lequel il est possible de configurer tout le matériel : imprimante, carte son, carte graphique et affichage, réseau, souri et tout le reste. Il est aussi possible d'installer des paquets supplémentaires. Penser à ajouter des dépôts avec l'excellent EasyURPMI, cela permet d'accéder un un panel de logiciels bien plus large.

 

Mandriva 2008 Spring, Control Center

 

Le mot de la fin : Mandriva a toujours produit un travail de qualité, et la 2008.1 Spring ne déroge pas à la règle. Une attention toute particulière est apportée à ce que les utilisateurs novices ne soient pas déboussolés et cela est très appréciable. Les pilotes ainsi que les codecs présents d'origine la rendent prête à un emploi multimédia juste après installation ce qui est un point très positif.

J'ai cependant eu à faire à quelques bizarreries sur mon Acer Aspire 7720G, notamment au démarrage et à la fermeture de la session.

 

Au final :

Les plus :

  • Très bon support matériel (wifi, webcam, carte graphique, iPod)
  • Centre de contrôle très efficace
  • Interface très intuitive, facile d'accès
  • Multimédia out-of-the-box (codecs audio et vidéo)
  • Sentiment général de fluidité, Mandriva 2008.1 est très réactive


Les moins :

  •  Communauté peu active
  • Quelques bugs persistent


Note Linuxfacile.net :

Mise à jour le Dimanche, 01 Mars 2009 20:08