Opensuse 11 : le test Envoyer

Image 9 mois après la sortie d'Opensuse 10.3, notre caméléon refait peau neuve et passe en version 11. Cette version a été très attendue et constitue un tournant majeur pour Novell qui sponsorise cette distribution. Cette version s'inscrit dans la droite lignée de ses concurrents et part à la recherche d'une simplicité d'installation et d'utilisation tout en apportant ergonomie et rapidité.

Au menu des nouveautés :

  • Gnome 2.22 ou KDE 4
  • Firefox 3
  • Banshee 1.0
  • Openoffice 2.4
  • Compiz Fusion par défaut

 

Vous trouverez plus de détails sur cette page.

L'installation n'a posé aucun problème sur mon Acer Aspire 7720G, tout s'est bien passé. Le live-cd a très bien réagi et m'a guidé durant l'installation qui n'a pris que quelques minutes. Au premier démarrage, je m'empresse d'ajouter les dépôts nécessaires. Première différence de taille : le gestionnaire de paquets est bien plus rapide que dans la 10.3, c'est un bon point pour Opensuse. Dès la première mise à jour, Firefox 3 beta 5 s'éclipse pour laisser la place à Firefox 3, le seul, le bon, le vrai !

 

Voici donc Opensuse 11 (sous Gnome 2.22) au premier démarrage :

 

 

Opensuse 11

 

 

J'apprécie toujours autant le menu très ergonomique d'Opensuse que voici :

 

 

Opensuse 11 menu

 

 

Je commence alors mon sempiternel tour du propriétaire.

Multimédia-> Son : La carte son est bien reconnue et tout marche à merveille. J'en profite pour lancer Rhythmbox et écouter quelques mp3, tout passe sans problème. Vient alors le moment de brancher un iPod.

Multimédia-> iPod : Je branche un iPod Nano 3G, tout passe sans problème, Rhythmbox est prêt à transférer de la musique. C'est très appréciable quand on sait le temps que cette même opération prend avec iTunes.

 

 

Opensuse 11, iPod support

 

 

Internet-> Réseau sans fil : Une fois de plus, le wifi est au rendez-vous et ma carte Intel n'a posé aucun problème. Tout est très fluide, un simple clic, une autorisation et on est connecté au wifi.

 

 

Opensuse 11 WIFI

 

 

Internet-> Navigateur : Firefox 3 est présent, et d'une efficacité impressionnante notamment par sa nouvelle barre d'adresses. Cette nouvelle barre s'appelle la "awesome bar". Au moment où vous écrivez dans la barre d'adresse, celle-ci ne cherche plus exclusivement dans les adresses précédemment visitées mais va aussi chercher dans l'historique et les marque-pages. Cette barre propose donc une nouvelle expérience de navigation internet et on en devient très vite accroc. Au delà de cette nouvelle barre, la gestion de la mémoire a été optimisée et le chargement des pages web est plus rapide. Une récente étude de Cnet labs démontrerait que Firefox 3 charge les pages web 10 fois plus vite qu'Internet Explorer 7.

 

 

Opensuse 11, Firefox 3

 

 

J'ai cependant été confronté à des plantages de Firefox à répétition sous Opensuse 11 et ce sans réelle raison apparente. J'espère donc que ces bugs seront corrigés au plus vote car ils entachent la bonne image dont Opensuse 11 jouit.

 

Administration : L'administration se fait en douceur avec Yast qui est toujours aussi puissant. Il est donc possible de paramétrer son système par le biais de cette interface hautement intuitive et très efficace. Comme indiqué précédemment, Yast est à l'évidence bien plus rapide que dans les versions précédentes. La différence est flagrante lorsque l'on installe un paquet, ce qui est très appréciable. A titre de comparaison cependant, le gestionnaire de paquets d'Ubuntu me semble toujours bien plus rapide que celui d'Opensuse.

Le mot de la fin : Opensuse est toujours aussi léchée et propose un poste de travail très ergonomique. Le système est plus fluide et Novell semble avoir eu l'oreille attentive en travaillant sur un gestionnaire de paquets plus rapide. L'installation de logiciels additionnels est très aisée et ne devrait pas dérouter les novices. Idem pour les mises à jour automatiques qui sont très bien gérées.
Cependant, nombre de plantages me laissent à penser que cette version est plus proche d'une Release Candidate que d'une version finale. Après une semaine d'utilisation quotidienne, le bilan est donc mitigé. J'espère que ces bugs seront assez vite corrigés.

 

Au final :

Les plus :

  • Installation rapide et aisée
  • Bon support matériel (wifi, webcam, iPod)
  • Installation de logiciels additionnels très aisée
  • Gestionnaire de paquets plus rapide
  • Interface très ergonomique
  • Nouveaux forums centralisés


Les moins :

  • De nombreux bugs persistent


Note Linuxfacile.net : starstarstarblankstarblankstar

A télécharger ici (live-cd Gnome) ou (live-cd KDE 4) ou bien encore (DVD installable)

Mise à jour le Lundi, 02 Mars 2009 10:46