gThumb : Redimensionner ou convertir plusieurs images Envoyer

Une soirée ou des vacances avec des amis et l'on se retrouve avec des photos de tailles différentes, ce qui est particulièrement pénible. Heureusement pour nous, la banquise est si bien faite qu'il existe des logiciels qui permettent de redimensionner plusieurs photos à la fois. Le plus simple d'entre eux est gThumb. Ce logiciel est une visionneuse de photos qui permet de redimensionner plusieurs photos en même temps. Il est aussi possible de convertir le format d'un lot d'images.

Voici comment procéder (il va de soit qu'il faut préalablement installer gThumb!) :

Choisir son lot d'images comme suit, puis les ouvrir avec gThumb :

 

Gthumb

 

Une fois dans gThumb, sélectionner à nouveau les images à redimensionner  puis aller dans le menu outils->redimensionner les images :

 

gThumb

 

Il est à présent possible de choisir la résolution à donner au lot d'images ainsi que le format à adopter :

 

gThumb

 

Une fois le format choisi, il suffit de cliquer sur redimensionner et le tour est joué !

Il est aussi possible de convertir le format de plusieurs images par le menu outils->convertir le format comme suit :

 

gThumb

 

Il est par la suite possible de choisir le format à attribuer à toutes les images (bien faire attention aux dossier cible ainsi qu'à la suppression ou non de la photo source) :

 

gThumb

 

On clique sur convertir et c'est tout bon !

Mise à jour le Dimanche, 01 Mars 2009 21:29
 
gPodder : gestion et transfert de podcasts vers un iPod Envoyer

gPodder est un très sympathique logiciel de gestion de podcasts. Il permet de transférer ces mêmes podcasts sur un iPod. Il gère aussi bien les podcasts audio que vidéo. Pour l'installer, il faut utiliser le gestionnaire de paquets de sa distribution. gPodder est disponible dans les dépôts de la plupart des distributions Linux.

Voici comment gPodder se présente (0.11.1) :

 

gPodder

 

Le concept est simple et c'est ce qui fait son efficacité. Sur la partie gauche du logiciel apparaissent les flux auxquels gPodder est abonné. Il est possible d'en ajouter autant que l'on souhaite à l'aide du champ d'adresse et du bouton ajouter.

Sur la partie droite du logiciel apparaissent  les podcasts. Ils sont accompagnés d'un visuel qui indique leur état : en téléchargement, non téléchargé, téléchargé et lu, téléchargé et non lu.

Un onglet téléchargements est disponible, afin de garder un œil sur les fichiers en cours de téléchargement :

 

gPodder

 

Pour pouvoir transférer un podcast vers l'iPod il faut préalablement l'ajouter aux préférences de gPodder dans Podcasts -> Préférences ->Lecteur :

 

gPodder iPod setup

 

Notez qu'il faut installer les paquets python-pymad et python-gpod pour pouvoir transférer vos podcasts vers un iPod. Il se trouvent dans les dépôts et sont installables par le gestionnaire de paquets (vu sous Ubuntu 7.10).

Après avoir ajouté l'iPod à gPodder, un simple clic droit suffit pour transférer un ou plusieurs podcasts sur l'iPod :

 

gPodder

 

L'opération est très rapide et après quelques instants de patience et une éjection de l'iPod en bonne et due forme, voilà le travail :

 

gPodder, iPod

 

Voici quelques flux intéressants :

Mise à jour le Dimanche, 01 Mars 2009 21:31
 
Pidgin ou la messagerie instantanée sous Linux (MSN,ICQ,AIM,ETC.) Envoyer

 

Pidgin logoVoici un logiciel des plus utiles pour garder contact avec ses amis ou bien travailler. Pidgin est la machine à tout faire en terme de messagerie instantanée sous Linux. Il permet de se connecter simultanément à un grand nombre de messageries instantanées. Il est ainsi possible de rester en relation avec tous ses contacts, indépendamment de la plateforme qu'ils utilisent.

 Voici les protocoles que Pidgin supporte :


  • .NET Messenger Service (MSN)
  • OSCAR (AIM/ICQ/.Mac)
  • XMPP (Jabber, Google Talk)
  • Gadu-Gadu
  • Internet Relay Chat
  • MySpaceIM
  • Novell GroupWise
  • SILC
  • Yahoo!
  • Zephyr
  • Lotus Sametime
  • QQ
  • Session
  • Bonjour
L'interface est sobre mais efficace, la voici dans sa version 2.2.1 sous Ubuntu 7.10 :
 
Pidgin 2.2.1
 
La force de Pidgin réside dans son côté modulable. Il existe en effet un grand nombre de paramètres concernant l'affichage. Il est ainsi possible de choisir d'afficher ou non les avatars de ses contacts, l'icône de protocole qu'ils utilisent et bien plus encore. Une des différences notables réside dans la terminologie qui n'est pas tout à fait la même que celle de MSN Live Messenger. Dans Pidgin, on parle par exemple de frimousses et non de smiley. Un très court temps d'adaptation est nécessaire.
 
La fenêtre de discussion est elle aussi sobre et efficace :
 
Fenêtre Pidgin
 
Pidgin (Gaim à l'époque) a inventé un concept révolutionnaire pour la messagerie instantanée, celui des onglets. Le concept est simple, une seule fenêtre inclue toutes les conversations. Le concept est la même que celui de Firefox et ses onglets. Il est donc possible d'avoir plusieurs conversations en cours, le tout dans une fenêtre.
 
En définitive, voici ce que l'on retient de Pidgin :
 
Les plus :
  • Multi-protocole
  • Multi-compte (connexion simultanée à plusieurs comptes à la fois)
  • Discussions par onglets
  • Parfaite intégration aux bureaux Gnome et KDE
  • Peu gourmand en ressources
  • Modulable
Les moins :
  • Pas de support webcam et micro
  • Transfert de fichier lent par le protocole MSN
Pidgin est disponible dans les dépôts des principales distributions Linux, voire même installé par défaut.
Mise à jour le Dimanche, 10 Mai 2009 10:24
 
Installer Kubuntu 7.10 (Gutsy Gibbon) Envoyer

Avertissement : Installer une distribution Linux n'est pas un jeu. Cette opération n'est pas anodine et a des conséquences irréversibles sur votre ordinateur. Ne procédez à l'installation que si vous êtes conscients de ce que vous faites. Pour bien comprendre ce que vous êtes sur le point de faire assurez-vous d'avoir lu cette page. Ce tutoriel est loin d'être exhaustif. Si vous trouvez qu'un point manque de clarté n'hesitez pas à utiliser la page de contact pour le faire savoir. 

Matériel nécessaire : un ordinateur (tant qu'à faire, c'est mieux), un cd ou dvd rw, un graveur cd ou dvd et une connexion internet haut débit.

Préambule : Pour pouvoir installer Kubuntu 7.10, il nous faut dans un premier temps télécharger et graver l'image cd. L'image cd peut se télécharger ici. Pour une liste plus exhaustive des miroirs de téléchargement consultez cette page. L'image cd téléchargée est une ISO et elle doit être gravée en tant que telle. La plupart des logiciels de gravure le permettent, c'est par exemple le cas de Nero :

 

Graver ISO Nero

 

Ceci est la seule méthode pour obtenir le cd-bootable dont nous avons besoin. Il ne faut en aucun cas mettre le fichier ISO en vrac sur le cd puis graver, cela ne marchera pas. 

Démarrer le Live-CD 

Une fois votre cd prêt, il vous faut à présent démarrer dessus. Insérez-le dans votre lecteur-cd et redémarrez votre machine. Pour que cela fonctionne il faut que le lecteur-cd en question soit premier dans la séquence de boot. Cette option se modifie dans le Bios, on y accède par la touche Suppr. (Ou F2, mais cela est clairement indiqué) au démarrage de la machine.

 

 

Séquence de boot

 

 

Il faut se déplacer dans l'onglet boot pour avoir accès à la séquence de boot. Votre lecteur-cd doit être placé en première position. Si ce n'est pas le cas, il faut que vous le placiez en utilisant les touches adéquates. Dans le cas de l'illustration, les éléments se déplacent avec les touches + et -, mais cela peut varier. Les touches à utiliser sont cependant toujours mentionnées à l'écran.

Une fois votre lecteur-cd placé en première position, rendez vous sur l'onglet "Exit" et choisissez l'option "save and exit". 

A présent votre cd de Kubuntu devrait démarrer.

Démarrez donc sur votre cd de Kubuntu :

 

 

Welcome Kubuntu

 

 

Dès que vous avez le compte à rebours et le logo Kubuntu à l'écran pensez à taper sur la touche F2 et à choisir le français comme langue.

Si tout se passe bien pour vous et que les dieux sont avec vous, après un petit temps d'attente (en fonction de la puissance de votre machine) vous vous trouvez devant un bureau comme ceci :

 

 

Écran d'accueil Kubuntu 7.10

 

 

Avant d'aller plus loin, il est de bon ton de faire un tour du propriétaire afin de voir si tout est bien fonctionnel. Vérifiez donc que tout marche bien comme vous le souhaitez (son, internet, wifi etc.). Notez que la présence d'une connexion internet haut débit sera nécessaire pour l'installation.

 

Si après votre petit tour du propriétaire, tout vous semble conforme, il est à présent temps de cliquer sur l'icône "Install" présente sur le bureau et de se lancer dans la procédure d'installation.

 

 

Installer Kubuntu 7.10

 

 

Etape 1 : Voici donc ci-dessus l'écran d'accueil. Il nous faut ici choisir la langue pour continuer en français. C'est ce que nous faisons. Passons à la suite...

 

 

Installation de Kubuntu 7.10

 

 

Etape 2 : Choisir son fuseau horaire. Rien de bien compliqué. La suite s'il vous plaît...

 

 

Installation Kubuntu 7.10

 

 

Etape 3 : Configuration du clavier. Assurez vous que vos touches "bizarres" fonctionnent (@-€-&-°) et que la disposition du clavier est la bonne. Une fois que cela est fait, cliquez sur "Next" pour passer à l'étape suivante.

 

 

Installation de Kubuntu 7.10

 

 

Etape 4 : Nous sommes ici dans la partie "chaude" de l'installation, surtout pour ceux qui installent Kubuntu à côté d'un autre système d'exploitation. Cette partie consiste à allouer tout ou partie de votre disque dur à Kubntu 7.10. Elle n'est pas difficile, il faut juste la comprendre afin de bien faire ce que l'on veut.

Il faut donc lire très attentivement les options qui s'offrent à vous, afin de faire ce que vous voulez.

 

  • Si vous souhaitez installer Kubuntu sur l'intégralité du disque dur, choisissez l'option "Assisté, utiliser un disque entier".
  • Si vous souhaitez installer Kubuntu et conserver votre système d'exploitation actuel (ex. Windows), choisissez l'option "Guided - Resize xx". Vous allez choisir la nouvelle taille de cette partition, et Kubuntu s'installera sur l'espace ainsi libéré.
  • Si vous savez ce que vous faites, vous pouvez choisir l'option "Manuel" pour faire exactement ce que vous souhaitez.


Si vous installez Kubuntu 7.10 à côté de Microsoft Windows, un programme d'amorçage est installé sur le disque. Ainsi, quand votre ordinateur s'allume, vous avez le choix de démarrer sur Kubuntu ou sur Windows. Une illustration est disponible ici.

Une fois que votre choix est fait, cliquez sur "Next". Passons à la suite....

 

 

Installation Kubuntu 7.10

 

 

Etape 5 : Une fois le disque dur prêt, il vous faut à présent rentrer vos informations personnelles. Nom complet, nom d'utilisateur souhaité, mot de passe et nom de l'ordinateur. La suite...

 

 

Installation Kubuntu 7.10

 

 

Etape 6 : C'est le moment de récapituler. Vérifiez bien que toutes les informations inscrites sont correctes. Si tout vous semble conforme, cliquez sur "Installer".

 

 

Installation Kubuntu 7.10

 

 

La procédure d'installation prend quelques minutes, cela varie en fonction de votre machine. Vous avez cependant largement le temps d'aller boire un café.

 

 

Kubuntu 7.10 - Installation terminée

 

 

Ca y est, votre système est installé, et prêt à l'emploi. Redémarrez, c'est tout bon !

Mise à jour le Dimanche, 01 Mars 2009 21:34
 
L'iPod Nano 3G sous Linux Envoyer
Voici comment faire fonctionner un iPod Nano 3G (testé avec un 4Go Silver) sous Linux (ici Ubuntu 7.10) en moins de 2 minutes.

Il faut  trouver l'identifiant de votre iPod, comme suit :

1. Brancher son iPod puis dans un Terminal (Applications -> Accessoires -> Terminal) taper :

sudo lsusb -v | grep -i Serial

 Vous obtenez alors un écran de ce genre :

 

 

iPod Classic sous Linux

 

Ce qui nous intéresse est l'identifiant à 16 caractères indiqués ici par la flèche rouge, il faut le copier.

2. Par la suite, aller dans arborescence de l'iPod puis se rendre dans le dossier  /iPod_Control/Device

Il faut alors modifier le ficher SysInfo avec un éditeur de texte, et y coller : FirewireGuid: 0x----------------

(les tirets étant l'identifiant de votre iPod).

3.L'iPod est à présent prêt pour être synchronisé !

Sous Rhythmbox, il n'y a qu'à ajouter les chansons ou podcasts en "drag & drop" sur l'iPod qui apparaît dans "périphériques" :

 

 

iPod Classic Rhythmbox

 

 

A noter que Rhythmbox ne transmet pas les pochettes à votre iPod. Pour utiliser le "Cover Flow", préférez AmaroK.

Sous AmaroK donc, l'iPod n'est (chez moi du moins) pas reconnu automatiquement. Il faut donc l'ajouter à la main par le menu Configuration -> Configurer Amarok.

Se rendre dans l'onglet "périphériques" et cliquer sur "ajouter". Ajouter un périphérique, entrer le nom de son iPod ainsi que son point de montage sous la forme /media/nom-de-l'iPod.

Si tout se passe bien, l'iPod est désormais reconnu et apparaît dans l'onglet "périphériques" d'AmaroK. Pour bénéficier du "Cover Flow",  s'assurer que l'on a les pochettes de nos albums (Outils -> Gestionnaire de jaquettes), les pochettes seront ainsi transmises à l'iPod.

Après transfert, ejecter l'iPod par le Bureau et non par Amarok.

 

Et voilà le travail :


 

Moralité, il est possible de bien exploiter son iPod Nano sous Linux. "Cover Flow", podcasts audio et vidéos sont au rendez-vous et fonctionnent parfaitement.

Mise à jour le Dimanche, 01 Mars 2009 21:36
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Suivant > Fin >>

Page 5 sur 9